Presse – chronique disque – centre de la chanson – michel kemper

Chloé Laum, 40° N. 14 titres. Latitude et longitude sont de jolis mots à prononcer. A une intersection, Chloé Laum y a posé son quarantième parallèle nord, terres d’imaginaire où la musique rend les émotions éternelles. Ce livre-disque en est une excursion. (Magnifique) livre-disque ou digipack, c’est selon, élégantes tenues pour habiller ces chansons cousues main. Rien que ce choix artistique, artisan, partisan, est une posture, un doigt d’honneur à la dématérialisation qui nous est promise pour tous les Cassandres de l’industrie discographique. Là, l’objet est disque, le disque est objet, qui nous secrètent un singulier parcours, mélodique, enivrant : le chant des sirènes ne saurait être plus attirant. D’autant plus étonnant que nous savons rien de cette Chloé, Laum de fond nourrie de son et de mots, de fameuses références, d’humbles révérences. Rien si ce n’est « l’ambition, le goût des autres, des détours, des chemins de traverse et des musiques  venues d’ailleurs ; le désir de rendre hommage à cette Méditerranée qu’elle admire, à son humanité et son universalité » et c’est déjà ça. Rien si ce n’est cet album limpide où tout est confluence de sons et de sens, de cultures. Tout est rencontre en et par cette voix fiévreuse et chaude. A découvrir, vraiment !

Michel Kemper

Lire la chronique sur le site du Centre de la chanson
Chronique parue dans le petit format septembre/octobre 2011
Recommended Posts

Exprimez-vous