Comment rater sa vie d’artiste ;-) Leçon1

Dites à tout le monde que vous êtes un Artiste Auto-produit.

Ah, le DIY (Do it yourself – juste fais-le tout seul, par toi-même, comme un grand)… Ah, l’auto-production… Ah, le 2.0… ! Nous vivons une époque formidable… Un monde merveilleux dans lequel les artistes peuvent enfin s’épanouir pleinement, un monde dans lequel les artistes ne dépendent plus de personne, exposant leur art, aux yeux et aux oreilles de tous ! Un monde où les méchants des majors ne dictent plus leur loi ! Un monde où l’égalité des chances est enfin une réalité.. Un monde où chacun est jugé sur le fond, et où ceux qui jugent ne sont plus influencés par des médias dominants.. Un monde pur où, etc. etc.

Au risque de décevoir certains. Ce monde bien sûr n’existe pas. Et pour cette première leçon adressée à ceux qui voudraient rater leur vie d’artiste, je commencerai donc par celle-là : Dites à tout le monde que vous êtes un artiste Auto-produit, et vous aurez de réelles chances d’échouer. Pourquoi ?

Parce que qui ne voit pas dans le terme Auto-produit quelques zikos chevelus fumant des joints dans un garage, mettant leurs maigres pécules de côté pour enregistrer des titres dans un Home-Studio sordide, tenu par un ingé son (ah bon ?) qui leur explique que le Mastering aujourd’hui se fait très bien sur Cubase avec quelques Plugs crackés… ? (bien qu’inspirée en partie de faits réels, les personnages et situations décrits dans cet article sont purement fictifs – j’adore cette phrase).

Il se trouve que dans la tête de beaucoup de gens, un artiste auto-produit, c’est ça… Alors si vous vous présentez en commençant par cet aspect de votre projet, votre image en prendra  immédiatement un énorme coup, vous aurez même toutes les chances de vous griller définitivement… 🙂

C’est sûr, vous pourriez tomber sur quelqu’un qui vous répondra:  Super, tu as monté une entreprise pour financer les studios et les musiciens ? Super, tu as travaillé avec des professionnels… Super, tu as misé sur la qualité des produits ! Super, tu as eu les couilles (ou autre) d’y aller ? (pardon maman…) Super, tu peux donc gérer ton image et contracter librement avec qui tu veux ? Super, tu peux vendre au prix que tu sens ta musique  et comme tu le souhaites !  Super, tu es indépendant ! Super, tu es un artiste auto-produit !

Rassurez-vous, ça n’arrivera probablement pas…

Dis donc Chloé, t’es pas un « auto-produit » toi ? Ah, tu t’es auto-produite.. ? mmmhh… Mais sinon tu es signée ? 😉

Recent Posts
Showing 5 comments
  • David
    Répondre

    Oui, et en même temps qui s’en préoccupe que tu sois autoproduite ou non? Le public? Lui s’en fous, c’est la musique qui l’interesse! Les labels/editeurs? Ah oui, si tu vas encore les chercher, tu fais toi même un constat d’échec… Les tourneurs, la presse, les radios? Le problème ne se pose pas en terme de crédibilité, mais juste que faute d’argent ET de copinage, tu ne disposes pas des clés nécessaire pour être interessante. Pour cette catégorie, la qualité de ton travail dans le fond… Allez good luck !

  • Chloé Laum
    Répondre

    @David oui tu as raison..
    Mais je crois qu’une certaine partie du public est également sensible au fait que tu ne sois pas signé.. C’est étrange, pas vrai pour tout le monde, mais pour certains..
    Au fond, oué.. Pas d’importance. La qualité du travail doit primer. et même si ce n’est pas toujours vrai… c’est vers ça que je tendrai 😉

  • David
    Répondre

    En fait de partie, il s’agit d’une infime minorité, mais c’est celle qui te donnera la motivation pour continuer. Et oui, la qualité finis toujours par payer, toujours, même si c’est auprès de ce même public restreint. Il suffit ensuite de tomber sur quelqu’un de passionné qui t’aidera a te hisser un peu plus vite. Ca existe et ça ne relève pas uniquement de la chance ^^

  • Chloé Laum
    Répondre

    Contente de savoir que la chance ne fait pas tout ! 😉 Et je suis d’accord avec tout ce que je viens de lire…
    La qualité, en effet, finit presque toujours par avoir raison du reste, il faut juste tenir la distance, car la route peut être longue et sinueuse.
    Mais à lire tes mots, tu en sais quelque chose 😉

  • AdDiKtiV Films
    Répondre

    Ne pas signer te donne la liberté de créer comme tu l’entends, signer, c’est restreindre tes libertés et respecter un cahier des charges que tu n’as pas défini mais c’est aussi avoir les moyens de te faire plus rapidement connaitre et d’être plus facilement accessible par la « masse »!!
    Si tu as un jour le choix… Ca sera ton choix… pas celui des autres!! 😉

Exprimez-vous